Jeune enfant qui joue avec un chariot de marche Montessori en bois

Chariot de marche Montessori : comment bien le choisir ?

Si vous avez un enfant en bas âge, alors vous avez sans doute déjà entendu parler du chariot de marche Montessori. Vous n’en comprenez pas vraiment l’utilité et vous hésitez à l’acheter ? Alors découvrez ici l’essentiel à savoir sur cet accessoire, et sur les critères à prendre en compte pour bien le choisir.

Qu’est-ce qu’un chariot de marche Montessori ?

Pour commencer, il est important de lever le doute sur une question très fréquente : le chariot de marche n’est pas un trotteur. En réalité, un chariot de marche est un accessoire pour développer la mobilité de votre enfant ou de votre bébé. Il sert d’appui à votre bébé, pour lui permettre de faire ses premiers pas plus facilement. C’est donc un outil qui vient améliorer la confiance de votre enfant et développer ses capacités motrices tout en l’aidant à s’approcher de ses premiers pas en toute autonomie. Et pour lui, tout cela s’apparente à des jeux amusants !

Le chariot de marche, aussi appelé pousseur, se compose de roues au niveau de sa base, qui lui permettent d’avancer. Au-dessus, vous verrez une barre horizontale à laquelle l’enfant peut s’agripper pour se lever ou pour avancer. Il est possible aussi selon le modèle, de retrouver un système de sécurité sous forme de frein, pour éviter à l’enfant d’aller trop vite et de se faire mal. Notez qu’il s’agit d’un accessoire multi-activités, car il peut présenter des jeux et des décorations qui participent à l’éveil de l’enfant.

Quels sont les avantages du chariot de marche Montessori ?

Le chariot de marche Montessori fait partie des nombreux jouets et accessoires développés par Maria Montessori à destination des bébés. Cette pédagogue mondialement connue est une référence en matière d’éducation infantile. Elle prône notamment l’autonomie et le développement naturel de l’enfant selon son propre rythme.

Le chariot de marche s’inscrit donc dans la même logique. Il permet à l’enfant d’apprendre tout seul à marcher, lorsqu’il s’en sent capable et lorsque son corps l’y autorise. Ce jouet généralement en bois offre de nombreux avantages tels que :

  • Rendre l’apprentissage de la marche plus facile pour l’enfant et pour ses parents ;
  • Permettre à l’enfant de décider selon ses envies, quand et comment il souhaite s’en servir ;
  • Fournir à l’enfant une base stable et solide pour apprendre à marcher ;
  • Favoriser la liberté de mouvement de l’enfant ainsi que son développement naturel ;
  • Pouvoir être utilisé de manière indépendante et sécurisée ;
  • Renforcer la confiance de l’enfant pour l’encourager à délaisser peu à peu le quatre pattes pour la station debout ;

Notons que pour les enfants qui ont des difficultés à se mettre debout, le chariot de marche peut être d’un grand secours.

Un accessoire multi-activités qui stimule toute la motricité

En réalité, le chariot de marche Montessori ne sert pas uniquement à faire marcher votre bébé. En effet, il s’agit d’un accessoire très polyvalent. Il dispose de nombreux jouets en bois et de plusieurs objets amusants à pousser ou à tirer, qui participent à l’éveil sensoriel de l’enfant. Cet accessoire est donc bien plus qu’un simple chariot de marche : il permet à l’enfant de se déplacer avec ses jouets et d’en profiter où qu’il se trouve dans la maison.

Un chariot de marche multiactivités n'est pas un trotteur : votre enfant n'ira pas s'encastrer dans le mur

Avec le plateau d’activités, il pourra s’amuser tout seul pendant de longs moments, ce qui bien sûr représente un point positif pour les parents. Vous pourrez laisser votre enfant se déplacer à sa guise et s’amuser dans la maison, pendant que vous vaquez à vos occupations. Bien entendu, il faudra garder un œil sur lui. Vous pourrez aussi aisément retourner son chariot lorsqu’il se retrouve face à un mur, pour que bébé puisse continuer sa balade.

Comment choisir un chariot de marche Montessori ?

Pour faire le bon choix au moment d’acheter un chariot de marche Montessori, vous aurez plusieurs critères à prendre en compte.

  • En matière de sécurité tout d’abord, vous devez opter pour un modèle avec une base lourde et bien solide. Ceci est primordial pour garantir sa stabilité et éviter des chutes à l’enfant. Ensuite, faites attention à la largeur de la barre d’appui. Elle doit être suffisamment large pour offrir un maximum de stabilité.
  • Il faudra aussi regarder de plus près les roues des chariots pour bien choisir. En effet, certains modèles disposent de roues sans traction, et sont par conséquent très rapides, même sur un tapis. L’idéal serait donc de trouver un modèle avec des roues faciles à régler (serrer ou desserrer, notamment avec un système de freins qui bloquent les roues au début), ou des roues avec traction. On ne voudrait pas voir votre bébé foncer dans la pièce, au détriment de sa sécurité.

Bébé ou enfant aiment utiliser les chariots de marche Montessori : cela développe leur mobilité et leur autonomie

  • Un chariot de marche Montessori digne de ce nom doit être fabriqué à base de matière naturelle. D’ailleurs à ce propos, les modèles en bois sont ceux que l’on recommande à tous les parents. Ils sont résistants, stables, durables, et, cerise sur la gâteau, plutôt esthétiques.
  • Pensez aussi à vérifier la résistance au basculement du chariot. Certains modèles disposent de systèmes d’arrêt, qui les empêchent de basculer facilement. Cela ne pourrait que renforcer la sécurité de votre enfant.
  • Enfin, pour trouver un chariot de marche Montessori efficace et agréable, vous devez faire attention au tableau d’activités. Celui-ci ne doit pas être trop chargé. N’oubliez pas qu’un chariot n’est pas un tapis d’éveil. 2 ou 3 activités proposées sur le devant du chariot sont largement suffisantes ! Ces jeux permettront à votre enfant d’être attiré par le chariot et de s’amuser de différentes façon avec ce dernier.
  • Par ailleurs, pour ce qui concerne le prix, sachez que les chariots Montessori sont disponibles à des tarifs abordables. Ce sont des accessoires à la portée de toutes les bourses, mais évitez les modèles premier prix de piètre facture, souvent en plastique. Préférez les modèles en bois, qui sont solides et dont le prix minimal est généralement de 70€, que cela soit en boutique ou sur des sites en ligne comme Amazon (qui propose généralement une livraison gratuite).

Peut-on utiliser un chariot Montessori pour apprendre à marcher ?

La réponse à cette question est oui ! Il s’agit d’ailleurs de son rôle principal. En effet, le chariot Montessori a été conçu pour aider les enfants à apprendre à marcher. Alors si votre bébé commence déjà à faire les quatre pattes, et qu’il s’agrippe aux meubles pour se lever, offrez-lui un chariot Montessori et il marchera en quelques semaines.

L'apprentissage de la marche chez l'enfant peut être facilitée par l'utilisation d'un trotteur Montessori

Contrairement à ce que certains pourraient penser, ce jouet ne précipite aucunement les choses. Il représente simplement une aide, qui permet à l’enfant de se développer à son rythme. N’hésitez donc pas à choisir pour votre bout de chou, un chariot de marche adapté à ses besoins, afin qu’il puisse très vite courir à travers la maison.

Quel âge pour un chariot de marche Montessori ?

En réalité, il n’y a pas d’âge précis pour offrir un chariot de marche à un enfant. Vous pouvez l’observer et attendre qu’il commence à se mettre debout en prenant appui sur des meubles. Cela signifie généralement qu’il est prêt à marcher. Ceci se produit le plus souvent entre 9 et 12 mois, même si chaque enfant grandit à son rythme. Aussi, même lorsque l’enfant marche déjà, vous pouvez lui offrir un chariot de marche. Il aura plaisir à le pousser à travers la maison et à jouer avec celui-ci.

Faut-il choisir un trotteur ou un chariot de marche Montessori ?

Vous êtes un parent qui se soucie du bien-être de son enfant ? Alors entre le chariot de marche Montessori et le trotteur, choisissez le premier sans hésiter. En effet, il est important de savoir que le trotteur présente plusieurs inconvénients de taille tels que :

  1. L’enfant ne peut pas y accéder seul, un adulte doit être disponible pour le faire entrer et le faire sortir ;
  2. L’autonomie de l’enfant est ainsi compromise ;
  3. L’enfant peut-être soumis à une certaine pression lorsqu’il n’est pas prêt à l’utiliser et qu’on lui « impose » de s’en approcher ;